Hero-kids.fr » Santé » Vaporiser : est-ce une meilleure pratique que de fumer un joint ?

Vaporiser : est-ce une meilleure pratique que de fumer un joint ?

Vaporiser du cannabis est un bon moyen de n’avoir droit qu’aux substances actives pures sans les désagréments d’une fumée trop épaisse comme ça peut être le cas avec un joint. Il est aussi moins dangereux du fait de la concentration beaucoup plus faible de certains produits résultant de la combustion de la weed.

Faut-il privilégier la vaporisation ou la consommation de joints ?

  • Effets sur la santé : dès que la température atteint un certain seuil, il y a combustion du cannabis. Cette combustion s’accompagne de la libération d’un certain nombre d’éléments hautement toxiques comme le goudron et un certain nombre d’hydrocarbures polycycliques aromatiques. Inutile de préciser tous les méfaits que ça peut avoir sur les poumons. Le bang est quant à lui encore plus dangereux pour la santé. Avec la vaporisation, la température de combustion n’est jamais atteinte. Elle reste toujours dans les limites qui permettent de libérer une grande variété de substances actives et de bien en ressentir les effets sans que d’autres éléments ne viennent gâcher l’expérience. Certains vaporisateurs s’appuient sur un phénomène physique appelé effet Venturi pour permettre à la température de vaporisation d’être davantage baissée.
  • Sensations ressenties : comme dit précédemment, la vaporisation permet une libération plus efficace des substances actives du cannabis avec un rapport substances actives/produit de combustion beaucoup plus élevé qu’avec un joint. En procédant aux bons réglages de la température on peut décider que certaines substances actives soient plus présentes que d’autres.

Quelle température de vaporisation faut-il choisir ?

Il est conseillé d’opter pour une température aux alentours de 185°C pour libérer la plupart des substances actives du cannabis. Il faut par ailleurs savoir qu’en dessous de 190°C, les effets vont plus toucher au cerveau tandis qu’au-delà de cette température, les effets vont plus se concentrer sur le corps. Quoi qu’il en soit, la température ne doit être ni trop élevée ni trop basse :

  • Si la température est trop haute : la température à ne pas atteindre est de 230°C car c’est à partir de là que la combustion est entamée.
  • Si la température est trop basse : les composés aromatiques du cannabis ont une température de vaporisation plus faible que celle des autres composés. En choisissant une température aux alentours de 100°C, on se prive des effets psychoactifs du cannabis pour ne garder que le goût et l’odeur de la weed.

On optant pour des températures relativement élevées comme par exemple autour de 215°C, les sensations viendront plus vite et le goût de la weed sera moins présent du fait de la disparition des falvonoïdes et des terpènes à cette température-là. On peut aussi opter pour des températures comprises entre 160 et 180°C afin de ressentir les effets du CBD ou cannadibidiol qui plus utilisé pour ses bienfaits sur la santé que pour autre chose.

Tu peux trouver plus par ici :